Partagez | 
 

 The ocean of your lips. [Juliette]

Aller en bas 
AuteurMessage
Administrateur sadique
avatar
Administrateur sadique
A Ithaca depuis le : 12/03/2018 j'ai pour l'instant : 0 points, et déjà, j'ai envoyé : 136
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Mar - 14:57

Doigts qui glissent sur les touches blanches et noires, la musique résonne dans la salle en des notes parfaites et équilibrées. Le piano, instrument noble et merveilleux, élégant et si sensible. Je m’en régale, jouant parfaitement de cet art depuis plusieurs années. Je ne suis pas seul, quelques personnes ici et là, mais qu’importe, je suis dans mon monde, dans ma bulle. Je m’évade, je m’éclipse. C’est agréable, c’est merveilleux. Pourtant, les notes finissent par mourir, par s’éteindre, l’heure de rentrer est arrivé et ce soir, j’ai comme une envie de sortir de m’amuser. Un léger soupire s’échappe de mes lèvres alors que je me redresse de ce petit banc usé, attrapant mon sac et quelques affaires alors que je salue quelques compagnons de routes, souriant charmeusement aux demoiselles ici et là. Habitude qui ne me quitte pas. Ce besoin de séduire, de plaire, de m’amuser de la chair qui m’entoure. Une addiction malsaine et pourtant bien réelle. Je m’avance vers l’ascenseur, la salle étant au dernier étage. Les portes sont ouvertes et un visage m’apparaît. Une jolie demoiselle que je connais, que j’ai déjà aimé séduire et qui pourtant, ne cesse de me filer entre les doigts avant que nos corps ne se rencontres. Joli minois, regard intriguant, réputation que je n’écoute pas. J’accélère et me faufile avant que les portes ne se referme de justesse, souriant en soin. « Tiens donc Juliette, comment vas-tu ? » Politesse qui ne veut absolument rien dire, juste pour engager la conversation. Mais avant même qu’elle puisse répondre, l’ascenseur se fige brusquement et me fait vaciller. Les lumières s’éteignent, le bouton clignote. « Et merde… » Coincés…Pris au piège dans cette cage métallique, j’avoue ne pas être super à l’aise avec cette idée. J’appuie à plusieurs reprises sur le bouton de redémarrage, rien, nous sommes fais comme des rats. « Je pense que l’ascenseur est en panne… »
Revenir en haut Aller en bas
Etudiant de Cornell
avatar
Etudiant de Cornell
A Ithaca depuis le : 11/03/2018 j'ai pour l'instant : 0 points, et déjà, j'ai envoyé : 81
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Mar - 18:45

T'es en cours, mais tu as la tête ailleurs comme toujours en ce moment. Tête dans ton cahier tu regardes les lignes, les lettres qui sont censées former des mots et pourtant tu as juste l'impression de voir des écritures d'un monde ancien. La cloche sonne enfin, ce cours est terminé, alors sans attendre personnes tu attrapes ton sac à main qui te sers de sac de cours, tu mets des écouteurs et tu cours vers l'ascenseur. Tu prends jamais cette boîte, mais la tu as la flemme, oui la flemme de monter les escaliers, la flemme de croiser du monde alors quand les portes se ferment, un soupir de soulagement sort de ta bouche mais voilà qu'une main apparait juste avant que les portes ne se touchent, soupir désagréable de ta bouche. Tes yeux se posent sur l'homme et tu chuchottes "C'est pas possible, c'est un cauchemar". Oui cela ne pouvait qu'être un cauchemar! Il fallait que tu tombes sur lui ! alors tu appuyas sur ton étage, te collant au mur du fond ne voulant pas le toucher. l'ascenseur s'arrêta d'un coup. Tu manquas d'ailleurs de tomber "Ok, c'est un caméra caché ? C'est ca tu voulais voir ma tête et me faire une blague!". Tu le regardas sans sourire, les yeux noirs "Mon dieu mais monsieur est perspicace en plus". Ouais tu te moques de lui ouvertement "Putain tu m'ouvres cette porte!". Oui tu lui donnes des ordres gamine, tu as même envie de le frapper. ta journée était vraiment merdique
Revenir en haut Aller en bas
Administrateur sadique
avatar
Administrateur sadique
A Ithaca depuis le : 12/03/2018 j'ai pour l'instant : 0 points, et déjà, j'ai envoyé : 136
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Mar - 21:55

Elle ne semble pas heureuse de me voire, pourtant, je ne me démonte pas, que du contraire. Sauf que voilà, l’ascenseur s’arrête, tombe en panne et d’un coup, je suis bien moins à l’aise avec l’idée de rester coincé dans une boite de conserve. Je n’ai jamais aimé les espaces clos, du moins, pas pour un temps assez élevé. Hors, une panne peut durer plusieurs minutes comme plusieurs heures. A la réplique de Juliette, je hausse un sourcil, l’observant de haut en bas avec arrogance. « Tu baisses d’un ton Juliette, j’suis pas ton chien. » Ouai, si elle peut se montrer désagréable, je peux également l’être…sauf que des deux, elle devrait clairement se méfier de moi, je suis loin d’être un ange, ou encore, d’une grande douceur lorsque je m’énerve ou montes en stresse. C’est bien connu, mon tempérament n’est un secret pour personne. Appuyant davantage sur le bouton, je fini par pousser un soupir. Ouvrant la petite boite de secoure sur le côté gauche, contenant un téléphone d’urgence, je porte celui-ci à mon oreille et compose le numéro indiqué sur le boitier. « Allô, ouai, ici Gilio Martinez. L’ascenseur est bloqué et comme je suis en présence d’une hystérique, ça serait gentil d’arranger ça rapidement…mmm…je vois…Ouai, ben de toute façon on bouge pas… » Raccrochant en grognant, je m’adresse à Juliette tout en allant me poser dans le coin de la boite métallique, me laissant aller sur le sol. « On est coincés jusqu’à je sais pas quand, apparemment, c’est une panne générale. Ils appellent les réparateurs, va falloir que tu prennes ton mal en patience fillette. » Sourire ironique sur les lèvres, je hausse légèrement les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
@ Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
 
The ocean of your lips. [Juliette]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camron ♦ bad boy, good lips
» So f*ck you, you can go cry me an ocean
» Cherry Lips xxx
» Ocean Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oh my Cornell ::  :: West Area-
Sauter vers:  
La deuxième version de OMC a vu le jour le 07/04/2018, nous remercions d’ailleurs ascalon pour son merveilleux travaille. Nous félicitons Malyvn et Eleanor pour leur rang de membre du mois, vous faites partie des vieux faut assumer maintenant. Plusieurs choses ont été mises en place pour la deuxième version, pour voire ça, il suffit de vous rendre ici.